Téléphonie : un marché qui passe à 3 opérateurs

EC50CC8658

Depuis l’arrivée de Free sur le marché, Bouygues affiche des chiffres à la baisse. SFR profite alors de cette faiblesse en proposant une offre de 10 milliards d’euros, difficile de dire non à une telle somme. Quant à SFR, le rachat de Bouygues Telecom leur permettrait de devenir numéro un de la téléphonie mobile devant Orange. Cette histoire pourrait profiter à Free également puisqu’en cas d’éventuel rachat, SFR devrait céder à l’opérateur une partie de son réseau pour des questions de concurrence.

Cependant, ce rachat de Bouygues Telecom par SFR n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Tout d’abord Martin Bouygues, le patron qui croit en sa filiale se voit presque forcé d’abandonner son combat face à l’offre conséquente de SFR. Les consommateurs seront les victimes de ce rachat : une diminution de concurrence est synonyme d’augmentation des prix. Autres conséquences : suppressions d’emplois et baisse des investissements. L’autre perdant serait Orange, qui ne serait plus numéro un. Même si les prix augmentent, il devra gérer la concurrence parmi ces opérateurs que sont Bouygues / SFR et Free Mobile.

Ainsi, ce rachat de Bouygues aurait des effets positifs pour certains acteurs du marché, mais ce, au prix de suppressions d’emplois et d’une augmentation des tarifs. Le gouvernement s’y est montré opposé. Emmanuel Macron a reçu Patrick Drahi pour discuter de cette offre. Cependant, seule l’Autorité de la Concurrence peut réellement s’opposer à ce rachat et décider de l’avenir de ces opérateurs.

Cette discussion est termine, mais vous pouvez mettre un lien depuis votre site.

Comments are closed.

comparer les forfaits mobiles
Design BWT & Isalisa